regime sans gluten

Effet de mode, sensibilité, intolérance… Tous les mots semblent être employés pour ce gluten qui cause de nombreux problèmes. En quelques années, il s’est retrouvé sous le feu des projecteurs et certains n’hésitent pas à le huer. Pourtant, les internautes sont plongés dans le flou, mais ils ne sont pas aidés par tous ces slogans.

L’intolérance au gluten touche près de 1 % de la population française

Si vous êtes frappé par un état dépressif, une fatigue soudaine et inexpliquée ou des troubles digestifs, pointez du doigt ce méchant gluten. Ce dernier pourrait être à l’origine de tous vos maux, il cause les mêmes désagréments pour 1 % de la population. Lorsque le diagnostic est établi par un professionnel, vous êtes propulsé dans un monde à part, car vous constaterez que sa présence est importante. En le supprimant, vous optez pour un régime sans gluten contraignant qui sera bénéfique pour votre santé puisque les douleurs s’envoleront comme par magie. Cette protéine du blé a su s’imposer au fil des années, vous la retrouvez dans toutes les préparations, elle laisse même des traces même si elle n’est pas invitée.

La réglementation en vigueur depuis 2005 est tout de même stricte, car les industriels sont obligés de mentionner sur le packaging sa présence. Vous pouvez ainsi sélectionner les aliments favorables et reposer avec la plus grande tristesse ceux qui ne sont pas les bienvenus dans votre panier. Ces produits sont également très coûteux, la Sécurité sociale est en mesure de vous aider, un remboursement est effectué pour les enfants de moins de 10 ans (33.56 euros) et les adultes (45.74 euros).

Les aliments autorisés pour votre régime sans gluten

Vos repas seront assez monotones, car bien sûr le gluten a le monopole. En le supprimant, vous optez pour une alimentation composée de :

  • Soja
  • Pomme de terre
  • Quinoa
  • Sarrasin
  • Riz
  • Maïs
  • Lait
  • Œufs
  • Poisson
  • Fruits
  • Légumes secs et frais
  • Viandes grillées

Vous pouvez organiser une cérémonie d’adieux pour les aliments réjouissants qui enivraient vos repas. Les pâtes, les viennoiseries du matin, les pâtisseries du goûter ou encore le pain qui accompagnait tous vos dîners seront envoyés sur le banc de touche. Les intolérants vivent pratiquement un calvaire, car ils doivent organiser une véritable chasse en optant pour un régime sans gluten très privatif.

Vos courses se transforment aussi en cauchemar puisque vous devez décrypter toutes les étiquettes à la recherche de cette mention qui rythme désormais votre quotidien. Si vous souhaitez balayer tout ce côté laborieux, il faudra passer derrière les fourneaux. C’est la seule façon pour jouir d’une alimentation équilibrée sans avoir recours à des produits transformés.

regime-sans-gluten-2

Attention, une intolérance est différente d’une sensibilité

Les consommateurs ont quelques difficultés à comprendre cette alimentation, car quelques amalgames sont au rendez-vous. Il est tout à fait possible d’être sensible sans pour autant être intolérant. Dans ce second cas de figure, vous êtes touché par une maladie cœliaque qui est caractérisée par une réaction immunologique anormale. Lorsque votre organisme est en contact avec cette protéine, une altération de votre membrane intestinale entraîne quelques désagréments. Il suffit parfois d’un écart pour être frappé par une anémie, une diarrhée… Les personnes fortement intolérantes sont aussi la cible de troubles articulaires, voire neurologiques.

Les individus sensibles sont plongés dans la même situation, mais aucune altération n’est visible. De ce fait, si vous stoppez la consommation des produits avec gluten, votre état de santé s’améliore immédiatement, ce qui n’est pas le cas pour les intolérants.

Un effet de mode peut-il être nocif ?

Certains internautes décident d’opter pour cette alimentation en pensant que cette protéine est nuisible. Les intolérants ont la possibilité de jouir d’un traitement et d’un complément notamment pour pallier à ces carences susceptibles d’être engendrées par la suppression de nombreux aliments. D’autres plongent dans cette tendance, mais sans connaître les risques d’un tel choix. Certes, il suffit parfois de regarder Novak Djokovic déguster des gâteaux pour tomber sous le charme de ce régime. Le jeune homme est véritablement intolérant, ce qui n’est pas le cas d’un bon nombre de personnes qui optent tout de même pour cette suppression.

Un comportement alarmant surtout lorsque l’on prend connaissance d’une étude réalisée par la Fédération américaine de cardiologie. Le 9 Mars dernier, elle a partagé ses travaux en mentionnant le risque de développer un diabète de type 2 à cause d’une diminution des fibres complètes. Les professionnels insistent sur le fait que cette suppression n’est pas justifiée si vous n’êtes pas intolérant ni sensible. Copier Djokovic en ingurgitant une quantité astronomique de petits gâteaux sans gluten serait aussi une mauvaise idée. Ils contiennent des émulsifiants et des épuisants réputés pour être néfastes pour la santé.

Alors faut-il adopter le régime sans gluten ? Oui, uniquement si vous êtes intolérant ou sensible et suivi par un médecin traitant. Dans le cas contraire, on mange des pâtisseries en étant raisonnable.

Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *