Comment le cortisol vous fait prendre du poids ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Secrété par les glandes surrénales, le cortisol est une hormone connue sous le nom d’hormone du stress. Il intervient efficacement dans la régulation de la glycémie, du système immunitaire, du sommeil et bien d’autres fonctions. Cependant, un taux élevé de cette hormone dans l’organisme peut se révéler nuisible à la santé. En effet, lorsqu’elle est produite en excès, elle a des effets néfastes sur le poids. Ci-dessous, découvrez comment le cortisol fait prendre du poids.

Quel lien existe-t-il entre le cortisol et le stress ?

Les situations de stress mettent le corps à rude épreuve. Pour mieux gérer ces situations, il produit les hormones dites « hormones du stress ». Il s’agit notamment de l’adrénaline et du cortisol. La première aiguise les sens, mobilise l’énergie et la met à la disposition du corps. Quant à la seconde, elle produit l’énergie et les réparties aux bons endroits en transformant les graisses disponibles en sucre. Ce qui explique bien le fait que le stress entraîne la prise de poids, c’est bien la sécrétion en excès du cortisol.

En effet, cette hormone est sécrétée dans toutes les situations stressantes, même les plus banales. Sa production fréquente affaiblit le système immunitaire ainsi que l’énergie. Ce qui pousse le corps à réagir en cherchant à s’approvisionner et stocker de l’énergie sous forme de graisse. Pire, l’un de ses emplacements de choix pour emmagasiner la graisse est la taille, ce qui anéantit tout espoir de garder la ligne comme nous l’apprend le site objectif-ventre-plat.fr.

Quelques façons dont le cortisol entraîne la prise du poids

Comme l’explique en détail l’article de ce site, après une situation de stress, le cortisol enclenche une fringale poussant ainsi à manger. Plus encore, il entrave l’action de la leptine, ce qui entraîne l’absence de satiété et le ralentissement du métabolisme. Elle entraîne également des pulsions alimentaires qui poussent les personnes stressées à manger même quand elles n’ont pas faim.

D’un autre côté, le cortisol stimule des cellules graisseuses, inhibe l’hormone de croissance et pousse l’organisme à stocker constamment de la graisse. Ce qui a pour conséquence directe la prise de poids, mais aussi la perte musculaire.

En somme, le cortisol est une hormone nécessaire pour la santé. Mais, lorsqu’il est secrété en excès, il favorise la prise du poids.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *